O'Babeltut

Le Crocodile trompeur – Didon et Enée

crocodile+

d’après l’opéra d’Henry Purcell, mise en scène de Jeanne Candel et Samuel Achache

avec douze comédiens et chanteurs

« Crocodile trompeur ! » balance Didon à Enée quand celui-ci la quitte, au plus fort d’un aria renversant. Envoûté par des sorcières « dont le mal est le régal et la méchanceté le talent », le bellâtre obéit au destin qui lui enjoint de fonder une nouvelle nation et abandonne sa princesse à la mort.

croco ski

En accolant au titre la seule note incongrue du livret, Jeanne Candel et Samuel Achache jouent le contraste entre théâtre et opéra, comique et tragique.

Passionné mais pas révérencieux – peut-on aimer sans trahir ? – le duo de metteurs en scène bricole une écriture de plateau qui met à égalité le chef d’œuvre baroque et l’invention théâtrale éprouvée dans leurs collectifs respectifs. Et sur le plateau foutraque de bouts de ficelle, de lustre et de gravats, se déchaîne un remarquable concentré de talents.

Tout fait musique, tout fait théâtre, par la grâce des acteurs, tour à tour musiciens et chanteurs. Irrésistibles, virevoltant avec une générosité rare des intermèdes burlesques aux lamentos plaintifs, ils subliment les émotions.

Le mot du Babel

« Vous avez dit un opéra ? Ça faisait longtemps qu’on attendait une telle proposition et en plus choisie par la fabuleuse équipe du Théâtre Garonne. On ne pouvait pas se priver d’une telle aventure…alors ça sera notre premier transport culturels opératique !!! »

croc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *