O'Babeltut

Passion simple

| Classé dans

départ du covoiturage de St-Antonin à 18h45

PASSION SIMPLE
Corinne Mariotto et Muriel Bénazéraf
d’après le texte d’Annie Ernaux

Attendre, espérer, imaginer, ne pas se sentir à la hauteur, oublier les autres, se perdre soi-même, rester suspendue entre soi et le miroir de l’autre. Vibrer, désirer et se nourrir du désir de l’autre, être submergée, être en apesanteur… La passion amoureuse. Simple ?
Annie Ernaux écrit sur une rupture, un arrêt de la vie d’un être humain, un trou noir qui engloutit cette personne et la dépouille violemment de son quotidien, de sa normalité, de ce qui jusque là structurait sa vie, donnait de la cohérence à son existence.
Depuis plusieurs années, le travail théâtral de Corinne Mariotto creuse le sillon de l’intime des femmes. Leurs vies, leurs rapports au monde et à la complexité de leur condition. Ce texte est devenu une étape évidente dans son parcours, nécessaire pour explorer certains extrêmes de l’humain. Elle dit : « Pour investir toutes les résonances de l’écriture d’Annie Ernaux, j’ai voulu impulser une autre dimension à mon travail, enrichir et étendre le domaine d’expression du spectacle dans la matière sonore et le travail visuel. De là, s’est construite la collaboration avec François Donato ».

Mot du Babel
Qui encore aujourd’hui de mieux placée qu’Annie Ernaux pour parler des passions d’une femme, elle qui a si bien su écrire et traverser sa vie ? Une adaptation théâtrale d’un des textes les plus connus de l’autrice. On a hâte !

par obabeltut | tags : | 0