O'Babeltut

La bonne âme du Se-Tchouan

brecht_exiltexte de Bertold Brecht mis en scène par Jean Bellorini, compagnie Air de lune

Création au TNT

Dans le Se-Tchouan, province fort reculée de la Chine, les dieux cherchent une bonne âme et n’en trouvent qu’une seule, Shen Té, une prostituée qui accepte de les loger pour la nuit. Pour la remercier, ils lui donnent de l’argent mais… passer de l’autre côté de la misère, ce n’est pas l’éviter. Misère physique, sociale, morale, Brecht se fait l’écho d’un chaos où tous seraient complices. Il nous questionne sans cesse sur la médiocrité de l’Homme, sa cruauté… Mais y a-t’il une réponse ?

Jean Bellorini a voulu passer au-delà de l’idéal brechtien et faire résonner ce conte dans notre monde actuel, raconter cette histoire sur le vertige et le drame de l’humanité face à sa complexité.

Dix-huit comédiens-chanteurs-musiciens-ouvriers de la scène nous invitent à un théâtre épique, entre la fable et le réel, le rêve et le cauchemar, naviguant entre l’espoir et la peur… ou alors l’inverse. Le tout dans un esprit de fête et de fanfare car « la poésie naîtra de la violence du monde la plus sale », comme un tournesol pourrait pousser dans du fumier.

Le mot du Babel :

« Cette troupe pleine de vitalité et de talents multiformes nous avait emportés dans son adaptation drôle, poétique et explosive des Paroles gelées de Rabelais (voir photo). Gageons que Brecht saura autant inspirer Jean Bellorini, grand amateur de beaux textes (il avait déjà monté Les Misérables de V. Hugo) qu’il aime à faire vivre et partager avec le plus grand nombre (voir itv). »

img_parolesgelees

 

Interview de Jean Bellorini :

jean bellorini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *