O'Babeltut

Trahisons

trahisons stantexte d’Harold Pinter, mise en scène collective du tg STAN

avec trois comédiens

Orfèvre de l’ambiguïté et du double jeu, Pinter s’attaque à l’éternel triangle amoureux (mari-femme-amant) avec une idée aussi simple que lumineuse : celle de commencer par la fin et de remonter le temps. Les flash-backs vont alors dévoiler progressivement une chaîne de trahisons dans laquelle les trois protagonistes se sont empêtrés, au cours des années, sous couvert d’amour et d’amitié. Où, in fine, la plus grande illusion est peut-être du côté du spectateur, persuadé de pouvoir saisir l’insaisissable : la nature humaine. Le brillant trio d’acteurs du tg STAN en fait tout simplement son miel.

Le mot du Babel

« Rien qu’imaginer la rencontre entre un dramaturge qu’on adore pour son intelligence des rapports humains et des sous-entendus, et des comédiens qui nous ont tant de fois enchantés… c’est déjà du plaisir ! »

trahisons stan 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *