O'Babeltut

Bullet Park

D’après John Cheever par le collectif Les Possédés / Rodophe Dana

Tony, jeune américain des années 60, vit dans une banlieue aisée et est élevé avec amour… Pourtant, un beau matin, il refuse de se lever. La belle American way of life qui l’a vu grandir se transforme alors en cauchemar. L’adaptation du roman de Cheever sur scène fait surgir, avec un humour noir teinté de tendresse, les fantômes qui hantent la bonne conscience occidentale.

Le mot du Babel :

“Le collectif Les Possédés, né en 2005, propose depuis lors un magnifique travail de théâtre sur les questions de la famille, du couple, des secrets, des non-dits, de l’adolescence, du déni ou du paradis perdu. Des comédiens, à la présence criante de vérité, qui savent si bien jouer sur la duplicité de l’être qu’on en redemande…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *