O'Babeltut

Highlands

| Classé dans

HIGHLANDS

Compagnie Mal Pelo

spectacle en espagnol surtitré en français

Huit danseurs et danseuses, quatre chanteurs et chanteuses et l’enthousiasmant quatuor à cordes sous la direction de Joel Bardolet.
Highlands clos un travail de longue haleine autour de Jean Sébastien BACH par une grande cérémonie. Seize interprètes pour porter un hommage final, accompagné par les musiques de Henry Purcell, György Kurtág, Benjamin Britten, Arvo Pärt et Friedrich Haendel et les textes de John Berger, Erri De Luca et Nick Cave. Un voyage solitaire pour les interprètes, comme pour le spectateur, à la recherche d’une paix intérieure à partager. Un voyage qui touche au sublime tant ce territoire saisissant de beauté se déploie avec grand soin et humanité.

Le mot du Babel :

De la musique live, du chant, de la danse, du théâtre… Difficile de laisser passer une telle occasion ! Nous vous convions à plonger avec nous dans l’univers inconnu de la compagnie Mal Pelo, fidèle partenaire de la Compagnie Baro d’ével, plusieurs fois programmée avec enthousiasme (Bestias, Là, Falaise).

 

par obabeltut | tags : | 0

Please please please

| Classé dans

PLEASE PLEASE PLEASE
Monnier/La Ribot/ Rodriges

France – Espagne – Portugal

Face à une fin qui vient et la peur montant telle une marée, les chorégraphes-interprètes Mathilde Monnier et La Ribot inventent une forme de consolation aimante, sur des textes du metteur en scène et dramaturge Tiago Rodrigues cristallisant leurs imaginaires et délivrant un message au futurs adultes.  Il nous faut reconstituer le corps de l’héritage. Recommencer en faisant autrement. Réinventer. A bas les promesses et les espoirs condamnés ! Le passé oui, mais pour mémoire de l’erreur. Persister ou muter ? Please Please Please propose de répondre à cette assertion morose par une ode au mouvement, à l’éclosion, à la renaissance infinie et à l’oscillation joyeuse, toujours entre espoir et désespoir.

Le mot du Babel :

Comment résister à une telle collaboration ? Comment résister à l’appel d’un espoir dansé ? Hors de question ! Il faut plonger avec joie et fébrilité.

par obabeltut | tags : | 0