O'Babeltut

Nomad

| Classé dans

NOMAD

 de Sidi Larbi Cherkaoui

Onze danseurs entament un ballet sauvage au milieu du désert.

Considéré comme l’un des plus grands chorégraphes de sa génération, à la fois directeur artistique du Ballet royal de Flandres et de sa compagnie Eastman, Sidi Larbi Cherkaoui est un nomade qui aime faire voyager. Avec Nomad, il s’inspire des vastes étendues désertiques pour parler de liberté et d’incessantes métamorphoses. Un spectacle de toute beauté, humaniste et inspiré.

Dans ses pièces, Sidi Larbi Cherkaoui croise musiques populaires et chants sacrés, danse contemporaine et arts traditionnels du monde entier pour composer un univers baroque et onirique toujours empreint des questionnements qui agitent notre société.

Nomad s’inscrit dans un monde à la fois aride et changeant, celui de la soif physique et émotionnelle, des dunes de sable façonnées par les vents. Par une danse physique et engagée, onze danseurs évoquent avec ferveur les peuples nomades et le souffle des horizons. Musique électronique, chants sacrés soufis et vidéos se mêlent dans cette pièce aux mille et une facettes où solos, duos et mouvements d’ensemble atteignent des sommets.

 

par obabeltut | tags : | 0

Hip Hop or not (BUS)

| Classé dans

HIP HOP(S) OR NOT ?

Compagnie Daruma

tout public à partir de 10 ans
(programmé par Tarn et Garonne Arts & Culture)

Ce spectacle est une reprogrammation de l’an dernier. De nombreuses places sont déjà réservées, mais il en reste un peu, tentez votre chance !

Hip-Hop(s) or not… ?
Être ou ne pas être hip-hop, telle est la question ! Si le Hip-Hop n’évoque pour vous que l’image de jeunes en jogging qui tournent sur la tête, une séance de rattrapage s’impose ! Le spectacle s’articule autour de deux temps forts qui se répondent, se font face et s’éclairent l’un l’autre.

Le premier est une une conférence dansée sur l’histoire du mouvement hip-hop pour en comprendre la richesse, la complexité et la vigueur. Le tout de manière démonstrative et malicieuse avec une conférencière loufoque et deux danseurs. Rapidement, c’est la question des apparences qui se pose : le hip-hop, est-ce un look, une attitude, une philosophie ? Cette approche drôle et ludique tord le cou aux idées reçues et finit par basculer dans un univers sensible et poétique, illustrant les nuances de cette culture.
La deuxième partie du spectacle aborde le travail de la compagnie Daruma. On bascule de la démonstration à l’invitation à partager de manière sensible les chemins de création chorégraphique qui alimentent le travail du corps. Ce qui se joue alors c’est autant l’émotion pure, qui est un moteur fondamental de la danse et du hip-hop, que la liberté avec laquelle Milène Duhameau s’en empare pour se l’approprier et en faire son geste personnel, sensible et original.

Plus d’infos sur www.ciedaruma.com

Le mot du Babel
« Un spectacle un peu déjanté, à partager avec nos ados et tous les agités, sensibles et curieux qui nous entourent. Hip-Hop or not ? On s’en moque si le plaisir est là ! »

par obabeltut | tags : | 0

Grand Finale

| Classé dans


GRAND FINALE

HOFESH SHECHTER COMPANY 10 danseurs, 6 musiciens

Mi-chorégraphe, mi-rockstar, Hofesh Shechter réagit à l’état du monde avec un Grand Finale qui résonne comme une détonation.

Ses spectacles ressemblent souvent à des concerts de rock, décibels et transe à l’appui. Dans son dernier opus, Grand Finale, le chorégraphe britannique d’origine israélienne Hofesh Shechter baisse pour une fois le volume – pour mieux le remonter. Un petit ensemble de musiciens éclectiques, présents sur scène, y rivalisent avec des vagues de musique électronique, et une violence qui ne cesse de faire intrusion. Fresque en prise avec son époque, Grand Finale évoque un monde en chute libre, déchiré par la guerre et les attentats, traversé de murs symboliques. Au coeur de cette vision apocalyptique, les danseurs font vibrer une chorégraphie viscérale, où l’on retrouve les racines d’Hofesh Shechter, ancien de la Batsheva Dance Company. Fantômes et soldats peuplent ses danses macabres, entre influences folkloriques et saisissants effets de masse. Une oeuvre monumentale, à la rage salutaire.
 
par obabeltut | tags : | 0

Falaise (BUS)

| Classé dans

FALAISE
Baro d’evel compagnie

Ce spectacle est une reprogrammation de l’an dernier. De nombreuses places sont déjà réservées, mais il en reste un peu, tentez votre chance !

La compagnie Baro d’evel invente un monde poétique au fil de ses spectacles où se mêlent mouvement, acrobatie et musique. Après Bestias et , Falaise est leur nouvelle épopée où se rencontrent huit artistes, un cheval et des pigeons…
Dans un espace en noir et blanc à plusieurs étages, surgit une tribu venue d’on ne sait où. Est-ce la fin ou le début d’un monde ? Baro d’evel poursuit sa recherche d’un théâtre où s’imbriquent travail du corps et de la voix, transformation de l’espace et des matières, disciplines du cirque et spontanéité que l’animal impose aux acteurs. Pour trouver la pulsation qui relie les êtres et parvenir à une transe commune, susceptible de résister à un monde menacé d’éclatement.

Le mot du Babel
L’an passé nous avions découvert , spectacle éblouissant de poésie, premier volet d’un diptyque dont Falaise est le second volet.
Deux humains et un corbeau pie s’embarquant les uns les autres dans un drôle de ballet sensible et poétique, un geste brut et nu qui circule entre corps et voix, entre rythmes et portés, entre chute et élan.
Spectacle d’une beauté pure, déroutant et émouvant.

par obabeltut | tags : | 0