O'Babeltut

Les hauts plateaux (BUS)

| Classé dans


LES HAUTS PLATEAUX
Mathurin Bolze

à partir de 7 ans

Une traversée aérienne époustouflante des inquiétudes de notre époque, entre ciel et terre qui donne de l’élan pour imaginer le monde de demain. Figure majeure du cirque contemporain, Mathurin Bolze compose une chorégraphie sur trampolines au-dessus d’un monde en ruines.
Dans un espace labyrinthique fait de sols mouvants, de plateaux volants et d’échelles mobiles, Mathurin Bolze et ses complices déploient des variations acrobatiques infinies, respirant à l’unisson d’une création sonore de Camel Zekri et de Jérôme Fèvre. De chute en rebond, d’envols en glissades, les corps des acrobates défient la gravité, l’isolement et l’effondrement. La virtuosité confine à la magie et sublime nos humaines fragilités.

Le Mot du Babel
On aime les rendez-vous avec Mathurin Bolze et sa créativité vertigineuse.

par obabeltut | tags : | 0

Ma Aïda (BUS)

| Classé dans

MA, AÏDA
Camille Boitel, Sève Bernard/L’immédiat  France-Japon

A PARTIR DE 8 ANS

Le vertige du cirque, la densité du théâtre, les sensations de la danse. Quatre artistes se livrent corps et âme à une quête frénétique. Trente-six variations sur des histoires d’amour impossibles. Acrobatique, burlesque. Grâce aérienne. Images séquencées. Autour d’eux, un décor important et des meubles entassés qui, inexorablement, s’effritent, se délitent, tombent, font valser les codes et les corps. On n’en croit pas ses yeux. Du jamais vu. Ahurissant. Un éloge à la machinerie du théâtre. Au milieu de ce chaos, la magie de ces amants terribles habités par la vie. Profondément. Jusqu’à la moelle.
Ils sont rejoints ici par un autre couple de musiciens/performeurs (les Japonais Tokiko Ihara et Jun Aoki), qui ajoutent encore à la poésie lunaire de cette symphonie de ratages (tous très réussis).
Camille Boitel se produit comme artiste de rue dès l’âge de 12 ans, aux côtés de sa sœur Raphaëlle, contorsionniste. Il fait la rencontre d’Annie Fratellini qui l’invite à intégrer son école gratuitement. Il travaille alors sur la création de La Symphonie du Hanneton de James Thierrée. Lauréat du Prix Jeunes Talents Cirque en 2002 et du Prix Mimos du Festival du Mime de Périgueux en 2010, il part au Japon en quête de recherche artistique. Il en revient avec des envies sur la fissure et la fragilité de l’immédiat, retravaille des projets sans lassitude ni peur d’échouer, tentant l’impossible le temps qu’il faut : le cirque ne s’envisage pas sans vertige ni dépassement des limites.

Le mot du Babel
Camille Boitel nous a déjà touchés au coeur à deux reprises avec ses variation comiques (L’Immédiat et L’Homme de Hus). Ma, Aïda… se révèle être un superbe hommage au spectacle vivant : tout ici fait sens, du décor qui se défait aux acteurs-manipulateurs-musiciens qui lui survivent. Poésie à tous les étages en prime.

par obabeltut | tags : | 0

projet.PDF

| Classé dans

Projet.PDF
Portés de femmes

de Virginie Baes

Un collectif circassien de femmes singulières qui donnent à voir un univers paradoxal, multiculturel, éclectique, aux esthétiques bigarrées, incarnées par la déclinaison de techniques acrobatiques et le mélange de styles théâtraux. La barrière de la scène est levée et l’échange peut commencer. Elles jouent à ce jeu festif, explosif, ludique bien que risqué, dangereux même. Le risque poétique d’être vues, regardées, critiquées, décevantes ou dérangeantes. Elles le prennent car il leur paraît indispensable de livrer leurs corps et leurs espoirs, tel un cri de liberté, un manifeste.

Le mot du Babel

Ce projet.PDF nous emballe, tout simplement !

par obabeltut | tags : | 0

Campana (BUS)

| Classé dans

CAMPANA
Cirque Trottola, Bonaventure Gacon, Titoune

à partir de 10 ans

Deux personnages en quête de lumière arrivent d’un ailleurs. Ils ont connu la lueur des tréfonds, ils cherchent l’éclat des sommets… Titoune et Bonaventure Gacon sonnent la cloche, accompagnés par les musiciens Thomas Barrière et Bastien Pelenc.
Le temps passe mais la patte Trottola est inchangée, faite d’exploits virtuoses et de petits riens, ces instants furtifs où une mimique, un regard ahuri ou un dos vouté nous arrachent autant de rires que de larmes. Ding dong ! Il est l’heure de retrouver ces interprètes fascinants qui délient leurs corps pour aimanter nos coeurs.
Fidèle au chapiteau, aux exploits, au burlesque et à l’art du clown, le Cirque Trottola utilise l’art circassien pour raconter l’âme humaine. Il est né en 2002 avec l’acrobate Titoune, le clown-porteur Bonaventure Gacon et Laurent Cabrol qui créent ensemble leur premier spectacle. En 2007, ils sont rejoints par le jongleur danois Mads Rosenbeck pour Volchok. Leur troisième spectacle Matamore se crée en 2012 avec le Petit Théâtre Baraque. Joué plus de 300 fois en France et à l’étranger, le spectacle est unanimement salué, tant pour l’originalité de son dispositif (les artistes évoluent dans une fosse creusée au milieu de la piste) que pour l’univers singulier qui s’apparente à du théâtre expressionniste. Campana est le quatrième spectacle de la compagnie.

Le mot du Babel
Titoune et Bonaventure Gacon sont deux extraterrestres. Extra-ordinaires. Leur main-à-main acrobatique sous chapiteau est à la fois moderne et atemporel, porté par leurs personnalités si singulières et leur façon merveilleuse de concevoir un spectacle. Campana possède cette force onirique, éléphantesque qui permet de fuir le quotidien. Magique.

par obabeltut | tags : | 0